Découvrir, comprendre, créer, partager

Image

Le jeu de l’Amour et du Hasard, comédie de Marivaux

Mise en scène d’Alfredo Arias avec des masques de singes
Le jeu de l’Amour et du Hasard, comédie de Marivaux
Le format de l'image est incompatible

Ce spectacle a d’abord été créé au Théâtre de la Commune d’Aubervilliers en 1986 avant d’être repris, l’année suivante, aux Célestins de Lyon. Le parti pris dans la mise en scène peut paraître étonnant mais rejoint, à travers le jeu de masques – où l’on retrouve l’influence de Grandville, un caricaturiste du 19e siècle – et le travail sur les postures corporelles, la tradition du théâtre des Italiens pour présenter la pièce de Marivaux comme une farce, «  à la manière des singeries du 18e siècle ». Par cette approche, Alfredo Arias et le Groupe Tse offrent une lecture proche du conte et du merveilleux en même temps qu’une vision critique pleine d’humour et de fantaisie autour de l’acte théâtral en faisant de l’acteur un animal et qui plus est, un singe parlant. (Dossier de presse du Théâtre des Célestins de Lyon, 1988).

En savoir plus : Voir un extrait du spéctacle

© Photographie de Daniel Cande / Bibliothèque nationale de France

  • Date
    10 mars 1987
  • Lieu
    Aubervilliers, théâtre de la Commune
  • Auteur(es)
    Le jeu de l’Amour et du Hasard, comédie de Pierre de Marivaux (1688-1763), mis en scène par Alfredo Arias
  • Description technique
    Reportage de 55 photographies posisitives : diapositive couleur, 24x36 mm
  • Provenance

    BnF, département des Arts du spectacle, DIA-PHO-6(471)

  • Lien permanent
    ark:/12148/mm1322012815