Découvrir, comprendre, créer, partager

Le Nil vu du vieux Caire
Dossier

Questions d'Orient

Au siècle de Louis XIV on était helléniste, maintenant on est orientaliste. Il y a un pas de fait. Jamais tant d’intelligences n’ont fouillé à la fois ce grand abîme de l’Asie. » En quelques mots, Victor Hugo résume, dans la préface des Orientales, la grande passion du 19e siècle : l’Orient. Espace vaste et mal défini, lieu de l’altérité et du fantasme plutôt que territoire réel, il voit se succéder les voyageurs occidentaux. Des artistes, des scientifiques, des archéologues à la recherche de leurs racines ou de la lumière... mais aussi des diplomates, des militaires et des administrateurs, en quête de domination coloniale.

Dans ce dossier

Sur le même sujet