Découvrir, comprendre, créer, partager

Image

D’après Antoine Watteau, Les Comédiens-Italiens entourant l’acteur jouant Pierrot, 18e siècle

D’après Antoine Watteau, Les Comédiens-Italiens entourant l’acteur jouant Pierrot, 18e siècle
Le format de l'image est incompatible

Les personnages de la commedia dell’arte sont constitués essentiellement de valets et de soubrettes, de couples d’amoureux et de vieux barbons, dont le jeu scénique, l’habit et les fonctions sont clairement définis et facilement reconnaissables. Dans la tradition comique italienne, les types masculins subissent très peu d’évolution du 16e au 18e siècle, d’une aire géographique à l’autre. Ils se répartissent en trois groupes : les zanis, qui sont des valets rusés et aventuriers, puis les vieillards, qui accumulent tous les ridicules, et enfin les couples d’amoureux (innamorati), autour desquels se noue généralement l’intrigue. Mais seuls les deux premiers groupes assument pleinement une charge comique : leurs masques, leurs costumes, leurs déhanchements, tout est prévu pour que leur simple apparition déclenche le rire. Parmi les zanis, Arlequin (Arlecchino) est le plus célèbre de tous. Vêtu d’un costume rapiécé de triangles ou losanges multicolores, d’un masque noir avec une grosse verrue, il se déplace sur la pointe des pieds, de façon désarticulée. Le personnage de Pierrot (Pedrolino) est cantonné aux rôles de second zani dans la Comédie-Italienne, jusqu’au départ des Italiens. Après 1697, il commence à remplacer Arlequin dans le rôle de premier zani et va jusqu’à devenir le type dominant du théâtre de la Foire.

Bibliothèque nationale de France

  • Auteur(es)
    Gravure de Baron d’après un dessin de Antoine Watteau (1684-1721)
  • Provenance

    BnF, département des Arts du spectacle, FOL-ICO THE

  • Lien permanent
    ark:/12148/mm132201274z