Découvrir, comprendre, créer, partager

Image

Attribué à Antonio Verrio, Les Farceurs français et italiens, 1670

Attribué à Antonio Verrio, Les Farceurs français et italiens, 1670
Le format de l'image est incompatible

Ce tableau réunit des acteurs et des « types italiens » (ou tipi fissi) sous la même appellation de « farceurs ». Or, seuls certains d’entre eux ont joué dans des farces – genre dont les origines remontent à l’Antiquité (Plaute, Aristophane), et qui se développe en France à partir du Moyen Âge, avec pour traits définitoires essentiels : une intrigue reposant sur la tromperie (en particulier entre époux), des coups (assénés ou reçus), et un comique grossier avec un niveau de langue familier. Si Gros-Guillaume, Turlupin et Guillot-Gorju se sont illustrés dans ce genre, Jodelet, quant à lui, a fait ses débuts comme farceur, avant de jouer pour Pierre Corneille, Scarron, Thomas Corneille et Molière. On identifie (à gauche) Raymond Poisson qui a rendu célèbre le personnage de Crispin, ou encore (à droite) le Scaramouche joué par Tiberio Fiorilli. Molière, peint en costume d’Arnolphe, figure également dans ce tableau où l’on repère des figures marquantes de la comédie italienne (Arlequin, Pantalon, le Docteur etc.), ce qui a du sens sur le plan historique : la troupe de Molière et les Italiens installés à Paris ont partagé le même espace de jeu (le Petit-Bourbon, puis le Palais-Royal). Certains de ses ennemis l’ont qualifié de « farceur » pour le dénigrer ; d’autres prétendent qu’il aurait été l’élève de Guillot-Gorju, comme Somaize dans Les Véritables Précieuses (Paris, Ribou, 1660).
D’une manière générale, la dénomination « farceurs » n’est pas adéquate – à moins de lui donner le sens très large d’acteur comique, qui n’est pas attesté par les dictionnaires à la fin du 17e siècle : selon le Dictionnaire de l’Académie française (1694), « farceur » est un « terme de mépris qui se dit au propre d’un comédien qui joue la farce, et figurément d’un autre homme qui fait des bouffonneries ». ILD

© Bibliothèque-musée de la Comédie-Française

  • Date
    1670
  • Auteur(es)
    Attribué à Antonio Verrio
  • Description technique
    Huile sur toile
  • Provenance

    BMCF, I-0267

  • Lien permanent
    ark:/12148/mmjrjqzmm58q