Découvrir, comprendre, créer, partager

Image

Stamboul : le bazar des soieries

Extrait de Souvenirs d’Orient, 1857, pl. 5
Stamboul : le bazar des soieries
Le format de l'image est incompatible

Les albums de lithographie contribuent à diffuser les images pittoresques des peintres. C’est le cas des Souvenirs d’Orient de Preziosi.
Amadeo Preziosi est le descendant d’une famille de pirates italiens installés à Malte à la fin du XVIIe siècle. Son père s’est intégré à l’aristocratie de l’île et voit d’un mauvais œil la passion que son fils entretient pour l’art. Celui-ci vient toutefois faire ses études aux Beaux-Arts à Paris. Confronté à l’opposition de son père, qui refuse sa carrière d’artiste, il part s’installer à Constantinople vers 1842 et y passe le reste de sa vie. Son succès est dû à la manière dont il place ses sujets orientaux dans leur contexte naturel. En 1858, l’éditeur parisien de lithographies Lemercier publie un album d’estampes de Preziosi intitulé Stamboul, qui rassemble des scènes de la vie quotidienne à Constantinople et ne pouvait que séduire le public européen. Ces images alimentent l’imaginaire et donnent naissance au bazar oriental des grands magasins.

Mots-clés

  • 19e siècle
  • Estampe

© Bibliothèque nationale de France

  • Date
    1858
  • Auteur(es)
    Amadeo Preziosi (1816-1882), graveur
  • Provenance

    BnF, département des Estampes et de la Photographie, EF-394-FOL

  • Lien permanent
    ark:/12148/mm131200349p