Découvrir, comprendre, créer, partager

Image

La chasse au cerf 

Livre de chasse de Gaston Phébus
La chasse au cerf 
Le format de l'image est incompatible

Le Livre de chasse fut rédigé de 1387 à 1389 par Gaston Phébus, comte de Foix. Il fait partie de ces rares ouvrages d’enseignement dont la riche illustration est comparable à celle des Bibles.

La page enluminée illustre ici une scène de chasse au cerf. Intitulée « Ci devise comment on doit aller laisser courre pour le cerf », elle fait partie d’un chapitre, intitulé « De l’instruction du veneur », dont le texte décrit dans le détail comment le valet doit manœuvrer son limier pour que celui-ci détecte le cerf puis le débusque de son lit, et comment il doit ensuite sonner du cor pour que la meute des chiens se lance à sa poursuite.

Une grande partie des livres et traités de chasse sont consacrés au cerf. Cet animal est le plus recherché de ceux qu’on appelait, au Moyen Âge, les « bêtes rouges » : cerfs, biches, daims et chevreuils, qui sont des animaux doux, dépourvus d’agressivité et herbivores. Le cerf est considéré comme le gibier le plus noble alors qu’il avait été déprécié, jugé peureux et peu intéressant par les veneurs de l’Antiquité. C’est aussi un animal de sacrifice, sacrifié selon des codes et des usages bien précis.
La chasse à courre, réservée à une élite, se fait à cheval et à l’aide d’une meute de chiens. Elle exige de la part du chasseur lancé à la poursuite du gibier non seulement de l’endurance et du courage, mais également de la réflexion pour pouvoir déjouer les ruses de l’animal. Elle demande beaucoup de moyens financiers.

Mots-clés

  • 14e-15e siècles
  • France
  • Enluminure et miniature
  • Livre manuscrit

© Bibliothèque nationale de France

  • Date
    15e siècle
  • Lieu
    France, Paris
  • Auteur(es)
    Gaston Phébus, auteur
  • Description technique
    Peinture et or sur parchemin
  • Provenance

    BnF, département des Manuscrits, Français 616, fol. 68

  • Lien permanent
    ark:/12148/mm210200474s