Découvrir, comprendre, créer, partager

Image

Photographie anthropologique de jeunes hommes malgaches

« Guerriers skalaves »
Photographie anthropologique de jeunes hommes malgaches
Le format de l'image est incompatible

C’est en 1896 que Galliéni est envoyé à Madagascar, où, comme commandant supérieur des troupes puis comme gouverneur général, il organise une conquête caractérisée par la répression violente de toute tentative d’opposition à la colonisation.
Théorisée sous le terme de « politique des races », son action part du principe que la connaissance et la hiérarchisation des populations de l’île sont essentielles au bon
gouvernement colonial. Il multiplie alors, en même temps que l’armée progresse sur le territoire avec une brutalité extrême, les enquêtes ethnographiques et les missions photographiques, dont on conserve aujourd’hui plus de 7 000 clichés, rassemblés en une cinquantaine d’albums. Les portraits anthropologiques tout particulièrement, qui accompagnent les recensements des populations de l’île, témoignent de la mise en oeuvre de la « politique des races ». Certains sont reproduits dans l'ouvrage que Galliéni fait paraître à son retour en France pour expliquer et justifier son action : La Pacification de Madagascar.

Mots-clés

  • 19e siècle
  • Anthropologie
  • Joseph-Simon Galliéni
  • Madagascar

Bibliothèque nationale de France

  • Date
    1900
  • Auteur(es)
    Joseph-Simon Galliéni (1849-1916), auteur
  • Description technique
    Planche imprimée
  • Provenance

    Joseph-Simon Galliéni, F. Hellot, La pacification de Madagascar (opérations d'octobre 1896 à mars 1899), Paris : R. Chapelot et Cie, 1900, ap. p. 243.

  • Lien permanent
    ark:/12148/mm8c64fnzjc32