Découvrir, comprendre, créer, partager

Vidéo

Lire et écrire sous Charlemagne

En 789, Charlemagne confie l'enseignement à l'Église, demandant que chaque monastère, chaque évêché ouvrent des écoles pour apprendre à lire aux enfants, à partir de livres soigneusement corrigés. L’empereur sait qu’il est nécessaire que le clergé soit instruit et muni de versions correctes du texte sacré pour pouvoir évangéliser et encadrer les populations, et il connaît l’importance de l’écrit pour gouverner et unifier les différents territoires de l’Empire. Ainsi, le niveau culturel du clergé augmente, timidement sous Charlemagne puis de façon plus marquée pendant tout le 9e siècle. De nombreux foyers de culture fleurissent dans tout l’Empire et les Carolingiens lettrés écrivent un latin correct qui va rester pendant plusieurs siècles la langue internationale de la religion et de la culture. Cependant, la population demeure à l’écart de cette renaissance culturelle : la majorité s'exprime en langue germanique ou en langue romane ; elle ne comprend pas le latin et n'a pas l'occasion de consulter de livres, objets extrêmement rares à l'époque.

Mots-clés

  • 5e-10e siècles
  • Écritures
  • Éducation
  • Charlemagne
  • Europe

© BnF - Éditions multimédias