Découvrir, comprendre, créer, partager

Image

« Apothéose d’Homère »

Scène de victoire d'un citharède aux jeux panhelléniques
« Apothéose d’Homère »
Le format de l'image est incompatible

Publiée dans l'un des premiers ouvrages consacrés aux vases grecs, cette gravure reproduit une œuvre de la collection de Sir William Hamilton, ambassadeur anglais à Naples au milieu du 18e siècle et grand amateur d'antiquités. Dans un contexte marqué par le néoclassicisme, la redécouverte de l'art grec et les premières excavations à Pompeï et Herculanum, Sir Hamilton amasse une vaste collection d'objets antiques, qu'il récupère dans des villas d'Italie du sud.

C'est son ami, l'aventurier français Pierre-François Hugues d'Hancarville, qui s'attache à décrire et expliquer les scènes visibles sur les vases, notamment sur le large calice en cratère qui est source de cette reproduction. La scène représente pour lui l'apothéose d'Homère, c'est à dire son entrée parmi les dieux. « Vêtu en prêtre des Muses, Sacerdos Musarum, explique d’Hancarville, [Homère] monte sur un autel, d’une main il soutient sa lyre, de l’autre il tient le plectrum, & semble méditer les vers, qu'il va chanter en présence d’un Poète, reconnoissable au laurier dont sa tête est couronnée ; il prête toute l’attention possible, à ses chants : c'est peut-être Hésiode, ou plutôt ce ne peut être qu'Hésiode, car il fut contemporain d’Homère. L’Iliade assise tient une longue pique et le Génie de ce Poème, grand & majestueux comme lui, en indique la constitution; il paroit monter sur l'autel, & ses ailes éployées montrent l’élévation des vers qu'il a inspiré : errant dans l’air, le Génie de l’Odissée semble marquer par son action la nature de ce Poëme, il présente des Pateres, symboles de l’Apothéose du nouveau Dieu dont le manteau est celui des Poètes »

L’auteur de l’Iliade et de l’Odyssée fait en effet l’objet d’un véritable culte dès l’Antiquité ; considéré comme un être divin, on lui offre des sacrifices et on lui élève des temples. Néanmoins, la signification de la scène a depuis été largement revue. On considère désormais que ce vase, conservé au British Museum avec une large part de la collection Hamilton, représente la victoire d'un joueur de cithare lors des jeux panhelléniques.

Mots-clés

  • Antiquité grecque
  • Arts décoratifs
  • Homère
  • Grèce
  • Italie
  • Estampe

Bibliothèque nationale de France

  • Date
    1766 - 1767
  • Lieu
    Naples
  • Auteur(es)
    Pierre-François Hugues d’Hancarville (1719-1805), auteur
  • Description technique
    Estampe sur papier
  • Provenance

    BnF, Estampes et photographie, AC-30-FOL

    Pierre-François Hugues d’Hancarville, Antiquités étrusques, grecques et romaines, tirées du cabinet de M. Hamilton..., Naples, 1766-1767, vol. 3, pl. 31.

  • Lien permanent
    ark:/12148/mm217200152m