Découvrir, comprendre, créer, partager

Image

Décembre, de 66 à 72 ans, le temps de mourir

Livre d’heures à l’usage de Paris
Décembre, de 66 à 72 ans, le temps de mourir
Le format de l'image est incompatible

Le diagnostic négatif du médecin est corroboré par la dernière image, qui identifie le mois de décembre à la mort. L’homme est couché dans son grand lit à baldaquin, entouré d’un prêtre qui vient recueillir ses dernières volontés, le confesser et lui donner l’extrême-onction, d’un clergeon, et des femmes de la famille. L’épouse, à droite, se lamente, mains jointes, de même que les filles de l’agonisant, à son chevet. Le mourant tient entre ses mains une chandelle allumée qui symbolise toute son existence : son dernier souffle va éteindre la flamme. Le cycle de la vie est achevé : l’enfant qui soufflait dans son ballon a rejoint le vieillard qui va souffler sa dernière bougie…

Dans l’autre cycle d’image, antérieur, au chevet du lit (qui n’est pas encore à baldaquin, une création des dernières années du 15e siècle) est accrochée une image de piété (la Vierge à l’Enfant, avocate des mourants auprès du Christ) et, à son côté, un petit pot posé sur un tabouret contient de l’eau de rose qui sert à ranimer le mourant le temps de sa confession et de ses adieux à ses proches. C’est l’épouse qui l’aide à tenir sa chandelle funèbre, cette image confirmant la dévolution féminine du livre. Le prêtre se charge, quant à lui, d’asperger le mourant d’eau bénite. À l’arrière-plan, pleure une femme chargée du panier d’osier dans lequel est transporté l’urinal : juste auparavant, elle s’est rendue chez le médecin pour faire examiner les urines du vieillard afin de savoir si la mort était imminente et s’il fallait faire venir le prêtre.

Mots-clés

  • 16e siècle
  • France
  • Livre manuscrit

© Bibliothèque nationale de France

  • Date
    1522
  • Lieu
    France
  • Provenance

    Paris, BnF, département des Imprimés, Réserve

  • Lien permanent
    ark:/12148/mm210200627t