Découvrir, comprendre, créer, partager

Image

La Métamorphose du roi Louis-Philippe en poire

La Métamorphose du roi Louis-Philippe en poire
Le format de l'image est incompatible

Même si le portrait-charge piriforme existe déjà dans un dessin de Jean-Baptiste Isabey daté de 1827 – dessin conservé au département des Estampes et de la Photographie –, c’est à l’éditeur et journaliste Charles Philipon, fondateur de la maison Aubert et directeur de La Caricature puis du Charivari, que l’on doit l’invention du motif. Face à ses juges, le 14 novembre 1831, lors de son procès pour avoir publié une caricature antiroyaliste (Le Replâtrage), il se défend en alléguant que « tout peut ressembler au roi » et illustre ses propos avec ces quatre croquis réalisés sur le vif.

Dans la lignée des têtes d’expression de Le Brun et des théories physiognomoniques de Lavater, le glissement progressif d’un portrait réaliste de Louis-Philippe au motif de la poire démontrait, selon lui, le caractère hasardeux et innocent des ressemblances. Ce dessin a été publié dans le numéro du 24 novembre 1831 de La Caricature, immédiatement saisi par le gouvernement, puis dans une autre variante, dans Le Charivari du 17 janvier 1834. Le motif de la poire a alors été repris par les caricaturistes de l’époque, Daumier en tête.

© Bibliothèque nationale de France

  • Date
    1831
  • Auteur(es)
    Charles Philipon (1800-1862), dessinateur
  • Description technique
    Dessin à la plume et à l’encre brune, 24, 7 x 21, 7 cm. Annoté en bas, à gauche : « Philippon » [sic].
  • Provenance

    BnF, Estampes et photographie, Rés. B-16-Boîte

  • Lien permanent
    ark:/12148/mm129200299b