Découvrir, comprendre, créer, partager

Image

Scène familiale dans un intérieur

Philibert-Louis Debucourt, vers 1796
Scène familiale dans un intérieur
Le format de l'image est incompatible

Cette planche illustre la joie lors du retour paternel au foyer, l’épouse tenant son enfant comme un présent offert à son mari ; elle s’inscrit dans la lignée de la “révolution sentimentale” du siècle, qui valorise le couple et le bonheur familial. Rousseau définit la femme idéale à travers sa description de Sophie dans l’Émile : “Ce que Sophie sait le mieux, et qu’on lui a fait apprendre avec le plus de soin, ce sont les travaux de son sexe, même ceux dont on ne s’avise point, comme de tailler et coudre ses robes. Il n’y a pas un ouvrage à l’aiguille qu’elle ne sache faire, et qu’elle ne fasse avec plaisir ; mais le travail qu’elle préfère à tout autre est la dentelle, parce qu’il n’y en a pas un qui donne une attitude plus agréable, et où les doigts s’exercent avec plus de grâce et de légèreté. Elle s’est appliquée aussi à tous les détails du ménage. Elle entend la cuisine et l’office ; elle sait le prix des denrées ; elle en connaît les qualités ; elle sait fort bien tenir les comptes ; elle sert de maître d’hôtel à sa mère. Faite pour être un jour mère de famille elle-même, en gouvernant la maison paternelle, elle apprend à gouverner la sienne ; elle peut suppléer aux fonctions des domestiques, et le fait toujours volontiers.”

© Bibliothèque nationale de France

  • Date
    Vers 1796
  • Auteur(es)
    Philibert-Louis Debucourt (1755-1832)
  • Description technique
    Gravure au pointillé en couleurs, 438 x 515 mm
  • Provenance

    BnF, Estampes et photographie, Rés. AA-4 DEBUCOURT (Philibert-Louis)

  • Lien permanent
    ark:/12148/mm1292001431