Découvrir, comprendre, créer, partager

Article

Les croyances de l'islam

Coran
Coran

© Bibliothèque nationale de France

Le format de l'image est incompatible
En islam, le croyant est sans intermédiaire face à son créateur. Peu nombreux, les dogmes et croyances fondamentales qui scandent sa vie sont exposés assez clairement dans le Coran, tandis qu'une jurisprudence se constitue progressivement par l'étude des traditions liées à la vie du Prophète. Cela n'empêche pas les courants de l'islam d'être nombreux et de différer sur certains points essentiels.

Dogmes et croyances fondamentales

Un dieu unique

La première et la plus importante des croyances musulmanes, le tawhîd, l’unicité absolue de Dieu, fait de l’islam une religion rigoureusement monothéiste et le différencie en cela de la vision trinitaire du christianisme. Attestée, proclamée sous diverses formes, elle crée un Dieu unique, transcendant, omniscient et s’exprime dans de nombreux versets. 

Dieu : il n’est de dieu que Lui, le Vivant, l’Agent Suprême... Il est le Sublime, le Grandiose.

Coran, verset du Trône (XI, 255)

Allâh, son nom le plus courant, renvoie à cette unicité : contraction de al-ilâh, le Dieu, le terme désigne dans les langues sémitiques la divinité. Parmi les quatre-vingt-dix-neuf qualificatifs qui lui sont donnés, al-rabb (le Maître), al-rahîm (le Miséricordieux), al-rahmân (le Clément) sont les plus courants.

Un dieu créateur

La seconde croyance fait de Dieu le créateur du ciel et de la terre, de tous les êtres ; la Création s’inscrit dans la tradition biblique et manifeste la transcendance de Dieu, sa toute-puissance et sa bonté mais, dans la vision coranique, cette création est limitée dans le temps selon sa volonté.

Un dieu juste

Les sourates révélées à La Mecque insistent longuement sur le Jugement dernier et sur la Résurrection : Dieu est juge des actes de chaque homme pour le bien et le mal : les justes iront au paradis, représenté sous la forme d’un jardin paradisiaque (janna), tandis que les impies seront précipités en enfer où ils seront livrés aux supplices permanents du feu. Les musulmans enfin croient aux anges et aux prophètes.

Anges et prophètes

Le Coran donne une large place aux anges, créatures spirituelles, messagers de Dieu mais aussi gardiens des hommes, enregistrant leurs bonnes et mauvaises actions ; le plus important est Jibrâ’il (Gabriel) dont Dieu s’est servi pour « faire descendre » sa Parole sur Muhammad. Les prophètes, supérieurs aux anges, sont envoyés par Dieu, chargés de révéler à leur peuple le message monothéiste ; Muhammad en est le point culminant, dernier d’une lignée de vingt-cinq prophètes parmi lesquels Noé, Abraham, Moïse et Jésus sont les plus importants.

De multiples courant de pensée

Contrairement à une idée couramment répandue, l’islam n’a jamais été et n’est surtout pas aujourd’hui un et unique. De multiples courants de pensée l’ont traversé depuis sa naissance, que le sunnisme, majoritaire, ne saurait totalement occulter ; les schismes dogmatiques et politiques l’ont diversifié et, au contact des cultures qui l’avaient précédé et qu’il a su intégrer et assimiler, se sont créés dans chaque partie du monde des islams spécifiques ayant chacun leurs particularismes. De la même façon, des courants mystiques comme le soufisme proposent une autre voie pour atteindre Dieu, complémentaire mais en marge de l’islam officiel.

Lien permanent

ark:/12148/mm2rgjm07vz62