Découvrir, comprendre, créer, partager

Extrait

Clélie chez le Pseudo-Aurelius Victor

Pseudo-Aurelius Victor, De Viris Illustribus Urbis Romae [Au sujet des Hommes illustres de la Ville de Rome], XIII, 4e siècle

Porsenna Cloeliam nobilem uirginem inter obsides accepit, quae deceptis custodibus noctu castris eius egressa equum, quem fors dederat, arripuit et Tiberim traiecit. A Porsenna per legatos repetit reddita est. Cuius ille uirtutem admiratus cum quibus optasset in patriam redire permisit. Illa uirgines puerosque elegit, quorum aetatem iniuriae obnoxiam sciebat. Huic statua equestris in foro posita.

Porsenna reçut Clélie, noble jeune fille, parmi les otages. De nuit, ses gardiens trompés, enfuie du camp, elle traversa le Tibre avec un cheval que lui avait donné le hasard. Réclamée par Porsenna via ses envoyés, elle fut rendue. Mais celui-ci, admiratif de son courage, lui permit de retourner dans sa patrie avec ceux qu'elle choisirait. Cette jeune fille choisit des jeunes filles et des enfants qu'elle savait être, par leur âge, les plus exposés aux atteintes. On lui érigea dans le Forum une statue équestre.

Pseudo-Aurelius Victor, De Viris Illustribus Urbis Romae [Au sujet des Hommes illustres de la Ville de Rome], XIII, 4e siècle
Traduction d’après M. N. A. Dubois, Origine du peuple romain, Paris : C. Panckoucke, 1846, p. 82-85.

Mots-clés

  • Antiquité romaine
  • Rome
  • Histoire
  • Latin
  • Clélie
  • Lien permanent
    ark:/12148/mmwcbtt402m57