Découvrir, comprendre, créer, partager

Image

Saint Jean écrivant

Evangiles de Hurault, dits aussi Evangiles de Blois
Saint Jean écrivant
Le format de l'image est incompatible

Le courant antiquisant qui s’est développé à Reims autour de l’archevêque Ebbon trouve ici l’une de ses expressions les plus magistrales. Exécutés dans un style illusionniste, les portraits des évangélistes s’inspirent de ceux des Évangiles du couronnement, un manuscrit de l’école du Palais de Charlemagne attribué à des artistes grecs originaires d’Italie du Nord.

Ce portrait de l’évangéliste Jean est inscrit dans un décor abstrait, dans une mise en scène aérée et dépouillée. Sur le plan stylistique, il se distingue par ses proportions monumentales et puissantes, la noblesse de la posture de Saint Jean, l’intensité et la ferveur de son regard ; sur le plan iconographique, on remarque la taille démesurée de son auréole et l’absence de son symbole traditionnel. L’attitude majestueuse et hiératique de l’évangéliste, doté d’une abondante chevelure et d’une barbe brune, et drapé dans une ample toge animée de larges plis concentriques, évoque la peinture illusionniste de l’Antiquité tardive en vogue à Rome et dans le Nord de l’Italie.

Mots-clés

  • Moyen Âge
  • Évangéliaire
  • Art carolingien
  • Livre manuscrit

Bibliothèque nationale de France

  • Date
    Deuxième quart du 9e siècle
  • Lieu
    Reims
  • Description technique
    Manuscrit à peintures
  • Provenance

    BnF, département des Manuscrits, latin 265, fol. 176v-177r

  • Lien permanent
    ark:/12148/mm1212005495