Découvrir, comprendre, créer, partager

Image

Danses et chants du Tibet millénaire

Danses et chants du Tibet millénaire
Le format de l'image est incompatible

Lors de son avènement, la République populaire de Chine avait déclaré qu’elle garantirait la liberté de pratique religieuse de ses citoyens, malgré l’athéisme communiste. La réalité fut différente. Les missionnaires étrangers furent expulsés dès les premières années du régime communiste.
La Révolution culturelle de 1966 marqua le début d’une période noire pour les religions en Chine et plus généralement pour le patrimoine culturel chinois.
En 1978, la liberté de croyance est inscrite dans la Constitution (art. 36), mais n’est appliquée qu’aux cinq religions reconnues et déclarées officielles : le bouddhisme, le taoïsme, l’islam, le protestantisme et le catholicisme.
Les pratiques religieuses restent encadrées, avec des restrictions et un contrôle spécifique du bouddhisme tibétain.

© Bibliothèque nationale de France

  • Date
    1991
  • Auteur(es)
    Photographie de Daniel Candel
  • Provenance

    BnF, Arts du spectacle, DIA-PHO-6 (1669)

  • Lien permanent
    ark:/12148/mm217200184d