Découvrir, comprendre, créer, partager

Image

Dom Juan ou Le Festin de pierre de Molière

Acte IV, scène 8 : « Une chaise et un couvert, vite donc. »
Dom Juan ou Le Festin de pierre de Molière
Le format de l'image est incompatible

« Le Festin de pierre (alias Dom Juan) est sans doute la pièce la plus commentée du répertoire de Molière et la plus mystérieuse. Elle résiste, et c’est très bien. Mystérieuse déjà, à cause de la façon dont cette histoire se termine : la rencontre finale avec la statue qui bouge et qui parle et qui entraîne Dom Juan en enfer. Tout cela vient de loin, d’un assemblage d’anciens contes païens : le voyage chez les morts, le dîner avec le mort, la vengeance de l’assassiné par sa statue… Cette fin rend d’ailleurs assez atypiques toutes les œuvres abordant ce sujet. […]
Mystérieuse aussi par son intrigante carrière : un démarrage fulgurant en janvier 1665, en pleine bagarre politico-religieuse autour du Tartuffe ; des passages coupés dès la seconde représentation ; l’arrêt en plein succès au bout de quinze représentations, sans jamais une reprise du vivant de Molière, sans une explication, sans un commentaire extérieur. […] 
Mystérieuse encore dans son développement, sa construction que l’on a pu dire hasardeuse, chaotique même : ce défilé de personnages éphémères croisés par le couple Dom Juan/Sganarelle toujours en mouvement. Pas d’unité de temps, ni de lieu, ni d’action : entre Le Tartuffe et Le Misanthrope, cela fait un effet incongru. »
Jean-Pierre Vincent

© Bibliothèque nationale de France

  • Date
    1773
  • Lieu
    Paris
  • Auteur(es)
    Jean-Michel Moreau (1741-1814), dit Moreau le jeune
  • Description technique
    Planche hors-texte des Œuvres de Molière éditées par la Compagnie des libraires associés
  • Provenance

    BnF, Réserve des livres rares, RES P-YF-125 (7)

  • Lien permanent
    ark:/12148/mmtgjs037w3w