Découvrir, comprendre, créer, partager

Image

Représentation du Malade imaginaire, comédie-ballet de Molière et Marc-Antoine Charpentier, le 19 juillet 1674, gravure de Jean Lepautre

Troisième journée des fêtes données par Louis XIV pour célébrer la reconquête de la Franche-Comté
Représentation du Malade imaginaire, comédie-ballet de Molière et Marc-Antoine Charpentier, le 19 juillet 1674, gravure de Jean Lepautre
Le format de l'image est incompatible

Après sa rupture avec Lully au début de 1672, Molière fit appel au jeune Marc-Antoine Charpentier, alors maître de musique de la duchesse de Guise, qui collabora à sa dernière comédie-ballet, Le Malade imaginaire. Très exceptionnellement pour l’époque, la partition de Charpentier est conservée dans les Mélanges autographes du compositeur, et rassemble plusieurs versions de l’œuvre, en raison des restrictions musicales imposées par Lully aux troupes de théâtre en dehors de l’Académie royale de musique. Créé au Palais-Royal le 10 février 1673, Le Malade fut donné « dans sa splendeur » – c’est-à-dire dans sa version musicale complète – à Versailles devant le roi le soir du 19 juillet 1674 mais sans Molière, disparu après la quatrième représentation l’année précédente. La façade de la Grotte de Thétis servit de décor pour la représentation.

Mots-clés

  • 17e siècle
  • Théâtre
  • Musique
  • Danse
  • Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière
  • Marc-Antoine Charpentier
  • Le Malade imaginaire

Bibliothèque nationale de France

  • Date
    1676
  • Lieu
    Paris, imprimerie Royale
  • Auteur(es)
    Gravure de Jean Lepautre (1618-1682)
  • Description technique
    Estampe, 28,5 x 41,9 cm
    Publiée dans Les Divertissemens de Versailles, donnez par le Roy au retour de la conqueste de la Franche-Comté, en l'année 1674, par A. Félibien
  • Provenance

    BnF, département des Estampes et de la photographie, RESERVE QB-201 (53)-FOL

  • Lien permanent
    ark:/12148/mmttr5q9hfxd