Découvrir, comprendre, créer, partager

Image

Buste d'un homme à la tête tatouée

« Matoua Tawai, néo-zélandais d’Ika-Na-Mawi »
Buste d'un homme à la tête tatouée
Le format de l'image est incompatible

Lors de son second tour du monde, Jules Dumont d’Urville embarque Pierre Marie Dumoutier, célèbre phrénologue. Cette pseudo-science, qui a pour ambition de classifier les êtres humains à partir de la forme de leur crâne, s’intègre dans le contexte des sciences humaines naissantes, très marquées par des orientations racialistes. Se heurtant sur le terrain à l’impossibilité de collecter des restes humains, Dumoutier développe une technique de moulage qu’il pratique sur les populations vivantes, dont le crâne doit être préalablement rasé.

Ces pratiques, qui conduisent les explorateurs à de longues négociations et à des tractations avec les populations concernées, illustrent bien les ambiguïtés de la curiosité savante lors de ces voyages au long cours, alors que l’intérêt pour les « Autres » va de pair avec leur objectivation. La phrénologie sert à conforter une hiérarchisation des « races » et, en creux, à légitimer l’entreprise coloniale.

Mots-clés

  • 19e siècle
  • Anthropologie
  • Jules Dumont d'Urville
  • Nouvelle-Zélande
  • Sculpture
  • Date
    19e siècle, 1837-1840
  • Lieu
    Nouvelle-Zélande
  • Auteur(es)
    Pierre Marie Dumoutier (1797-1871), sculpteur
  • Description technique
    Plâtre, 38 × 23 × 23 cm (buste réalisé à partir d’un moulage)
  • Provenance

    MNHM, HA-866-1

  • Lien permanent
    ark:/12148/mmqct15sz2n1