Découvrir, comprendre, créer, partager

Image

Épîtres de saint Paul

Recueil de fragments bibliques en arabe
Épîtres de saint Paul
Le format de l'image est incompatible

Les communautés juives et chrétiennes qui vivaient dans la péninsule Arabique avant l’Islam utilisaient des parlers arabes dans leur vie quotidienne et pour de rares inscriptions dédicatoires, mais il n’existe pas d’indice permettant de dire s’il a existé avant le 9e siècle une traduction de la Bible en arabe ; celle d’Hunayn ibn Ishaq (808-873) mentionnée vers 956 par l’historien arabe Ma’sudî n’a pas laissé de trace, la plus ancienne version connue étant celle de Saadia Gaon pour l’Ancien Testament.
Datables des 9e-10e siècles, des fragments des évangiles en langue arabe ont été conservés, comme ce recueil, provenant de six manuscrits différents, qui réunit des passages du récit de la dormition de la Vierge attribué à saint Jean, des Actes des Apôtres et des Épîtres de Paul, ici l’Épître aux Romains (I, 1-VI, 19), précédée d’un extrait de Jean Chrysostome sur la lecture des Livres saints. Copié par un certain David d’Ascalon (Dâwud al-’Asqalânî) à Jérusalem, il s’agit d’un des plus anciens textes arabes des épîtres, traduit d’après le grec ou le syriaque, différent des versions habituelles.
La copie de textes religieux chrétiens sur parchemin ne semble pas avoir connu de rupture dans cette région et on peut remarquer que, à la différence des Corans de la même époque, le format de ce manuscrit est vertical. Le système de différenciation des consonnes par des points ou groupes de points placés au-dessus ou en dessous des lettres est celui utilisé actuellement ; la vocalisation n’est pas notée. Le style d’écriture est particulier aux livres non coraniques, bien que, dans la forme des lettres, on retrouve quelques traits de l’écriture des Corans. Les cahiers sont numérotés grâce à des lettres grecques. Les signes en forme de croix à la fin des épîtres et l’encre rouge pour les titres ont une fonction à la fois pratique et décorative.

Mots-clés

  • 5e-10e siècles
  • Religion
  • Livre manuscrit

Bibliothèque nationale de France

  • Date
    9e-10e siècles, vers 902
  • Lieu
    Jérusalem
  • Description technique
    Parchemin, 15,5 x 11 cm, 35 fol.
  • Provenance

    BnF, département des Manuscrits, arabe 6725

  • Lien permanent
    ark:/12148/mm121200578t