Découvrir, comprendre, créer, partager

Image

Frontispice et incipit avec initiale E ornée

Saint Jérôme, Commentaire sur Isaïe, Livres 1-18
Frontispice et incipit avec initiale E ornée
Le format de l'image est incompatible

Le format inhabituel du volume et la fameuse écriture « a-b » utilisée pour sa copie rattachent ce recueil à l’un des plus anciens groupes de manuscrits copiés pour Corbie. Caractéristique de l’art mérovingien, la page frontispice, où le titre s’inscrit sous une double arcature, donne un bon exemple de l’illustration des livres avant 800.

L’écriture « a-b » de Corbie (fin du 8e-début du 9e siècle) est l’une des écritures les plus remarquables de l’époque carolingienne. Non dénuée d’archaïsme, cette calligraphie associe l’écriture mérovingienne et la tradition irlandaise ; elle est caractérisée par un a formé d’un i et d’un c accolés, et d’un b dont la haste est munie d’une petite barre horizontale qui entre en ligature avec la lettre suivante. Avec l’écriture de Maurdramne, elle participe à l’effort de clarté et d’harmonie qui aboutira à la minuscule caroline. Elle pourrait être le propre du monastère féminin de l’abbaye de Corbie.

Mots-clés

  • Moyen Âge
  • Écritures
  • Parchemin
  • Art mérovingien
  • Art carolingien
  • Livre manuscrit

Bibliothèque nationale de France

  • Date
    Seconde moitié ou fin du 8e siècle
  • Lieu
    Corbie ?
  • Description technique
    Peinture sur parchemin
  • Provenance

    BnF, département des Manuscrits, latin 11627, fol. 1v-2r

  • Lien permanent
    ark:/12148/mm121200989s