Découvrir, comprendre, créer, partager

Image

Sous le signe de l’errance

Bible en espagnol, dite Bible de Ferrare, titre frontispice
Sous le signe de l’errance
Le format de l'image est incompatible

Publiée en Italie à Ferrare en 1553 et donc plus connue sous le nom de « Bible de Ferrare » , cette version en espagnol possède de nombreuses caractéristiques des traductions bibliques littérales pratiquées pendant de nombreuses années chez les juifs de la péninsule Ibérique. On doit à Haïm Vidal Séphiha d’avoir dégagé les règles de cette littéralité : « À un mot hébreu correspond un mot espagnol et toujours le même, à moins que ne s’y opposent des considérations exégétiques. » Cependant, par son caractère un peu moins littéral, la traduction de Ferrare a été conçue comme un outil d’apprentissage pour les deux langues, hébreu – langue d’origine – et espagnol – langue de traduction. Éditée en caractères latins, à la différence de l’édition du Pentateuque de 1547 publiée à Constantinople en caractères hébreux, elle était destinée aux descendants des juifs chassés d’Espagne qui avaient trouvé refuge en Italie après de pénibles péripéties ; le frontispice représente une nef au mât brisé, évocation des difficultés de leur errance à travers la Toscane, la Vénétie, l’Émilie et la Romagne.

Mots-clés

  • 16e siècle
  • Livre manuscrit

© Bibliothèque nationale de France

  • Date
    1553
  • Lieu
    Ferrare
  • Auteur(es)
    Yôm Tov ben Lewi Athias, éditeur ; Abraham Usque, traducteur
  • Description technique
    [8]-400-[1] f., in-fol.
  • Provenance

    BnF, Réserve des livres rares, Rés. A 374, frontispice

  • Lien permanent
    ark:/12148/mm1072000522