Découvrir, comprendre, créer, partager

Vidéo

La calligraphie

Du grec Kalos (idéalement beau) et Graphein (écrire, dessiner), le mot calligraphie renvoie à la beauté du geste de l'écriture, à sa maîtrise, et à sa dimension humaine et artistique. Entre foisonnement graphique et recherche de standardisation, l'art de la belle écriture permet au calligraphe d'exprimer sa sensibilité. Fruit d'un dur et long apprentissage, c’est une recherche d'élégance appliquée pour les uns, et exercice spirituel permettant l'union à Dieu ou au monde pour les autres.

Dans la civilisation islamique, l'écriture, en caractères arabes, est d'institution religieuse, figuration de la parole divine révélée au Prophète Muhammad. Sa fonction est de mettre superbement en forme le texte du Coran pour l'exposer au regard et en garder la mémoire.

En Chine, la calligraphie est, sous une autre forme, une recherche de spiritualité, où la quête du geste juste, de l'équilibre du tracé, est une volonté de s'inscrire dans le mouvement de l'univers.

Le Japon a su lui donner un souffle original, tandis que l’Occident a mis l'accent sur sa virtuosité, semblant aujourd’hui fasciné par la dimension artistique et spirituelle que les signes d'écriture et l'art de leur tracé ont acquise dans les cultures orientales.

Mots-clés

  • Écritures
  • Calligraphie
  • Moyen-Orient et Méditerranée
  • Chine

© BnF - Éditions multimédias