Découvrir, comprendre, créer, partager

Vidéo

L'écriture cunéiforme

L'écriture cunéiforme représente l'aboutissement de l'évolution des signes en Mésopotamie. Lors du premier stade de l'écriture, le graphisme est linéaire, formé de droites et de courbes selon les objets représentés. Mais les signes se déforment rapidement, ils se stylisent et perdent toute ressemblance avec l'objet dessiné primitivement. Ce phénomène a pour cause le support employé, l'argile fraîche, qui rend difficile la reproduction de courbes : elles sont remplacées par des droites imprimées au moyen d'un calame de roseau taillé en biseau, produisant une incision en forme de coin.

D'autre part, vers 2400 av. J.-C., le sens de lecture se modifie, les signes effectuant un quart de tour vers la gauche. Cette graphie horizontale se lit alors en ligne de gauche à droite. Renversés, les signes deviennent moins expressifs et se prêtent à une systématisation. Ces cinq objets illustrent cette évolution, à l'exemple du signe du roi.

Mots-clés

  • Antiquité orientale
  • Langues anciennes
  • Écritures
  • Mésopotamie

© BnF - Éditions multimédias