Découvrir, comprendre, créer, partager

Personnalité

Montesquieu

Écrivain et philosophe français du siècle des Lumières
1689-1755
Portrait de Montesquieu
© Bibliothèque nationale de France
Je suis nécessairement homme et je ne suis Français que par hasard.
Montesquieu, Pensées, I, no 350

Charles-Louis de Secondat baron de La Brède et de Montesquieu, est né en Guyenne en 1689. Notable reconnu, enrichi par l'exploitation vinicole, il publie en 1721, sous couvert d'anonymat, un premier roman épistolaire : les Lettres persanes. La découverte de l'Occident par deux Persans, Usbek et Rica se teinte d'une critique des mœurs et des institutions politiques et religieuses. Parsemé d'allusions à la vie de l'auteur, l'ouvrage promeut le « libéralisme » face au « despotisme » incarné par Louis XIV. Le succès est immédiat.

Libéré de ses charges, Montesquieu entreprend par la suite, entre 1728 et 1731 un long  voyage en Autriche, en Italie, en Allemagne, aux Pays-Bas et en Angleterre, où il accumule notes de lectures et de conversations. De retour en France, il rédige les Considérations sur les causes de la grandeur des Romains et de leur décadence (1734) et se consacre surtout à la préparation de son grand œuvre : L'Esprit des lois (1748).

Travail d'une trentaine d'années, ce texte recense les lois de toutes les sociétés connues et les situe par rapport aux « causes physiques et morales » : climat, terrain, population, formes de commerce et de religion. L'ensemble, où tout se tient, forme « l'esprit général » de chaque nation. Montesquieu y distingue trois formes de gouvernement, selon les degrés de liberté qu'ils comportent : la république (démocratie et aristocratie), la monarchie et le despotisme. Seuls les régimes modérés protègent la liberté des individus, estime le philosophe, qui apporte ainsi une contribution décisive à la doctrine du libéralisme politique. Mal reçu par ses pairs et par l'Église, l'ouvrage est mis à l'Index le 29 novembre 1751 et condamné par la Sorbonne. Il demeure néanmoins l'un des fondement de l'analyse des régimes politiques.

Mots-clés

  • 18e siècle
  • Philosophie
  • Littérature
  • Politique
  • Montesquieu

Pour aller plus loin