Découvrir, comprendre, créer, partager

Vidéo

Les écritures, codes partagés ou perdus

Par l’adoption d’un code, l’écriture permet la communication des messages. Encore faut-il que ce code soit réellement partagé, ce qui fait toujours l’objet d’un apprentissage parfois très long. Mais il suffit de brouiller le code pour que l’écriture devienne opaque, impénétrable. En effet, certaines écritures restent, aujourd’hui, indéchiffrées, et leur code s’est perdu. Parfois, l’écriture et la langue nous sont inconnues, ou le peu de textes retrouvés laisse peu de chances de déchiffrer l’énigme. Ainsi, l’écriture égyptienne a longtemps gardé son mystère, jusqu’à ce que J.F. Champollion parvienne à la déchiffrer. Rapprochant les hiéroglyphes de l’écriture grecque sur la pierre de rosette et sur l’obélisque de Philae, il vérifie la dimension à la fois idéographique et phonétique de l'écriture égyptienne. À la suite de Champollion, curiosité, intuition dans des langues et goût des codes poussent toujours l'homme à chercher patiemment à déchiffrer d'autres énigmes.

Mots-clés

  • Écritures
  • Jean-François Champollion

© BnF - Éditions multimédias