Découvrir, comprendre, créer, partager

Vidéo

L'exercice du pouvoir

Lorsque François Ier accède au trône de France, le royaume est sorti des graves crises qui ont bouleversé le pays à la fin du Moyen âge. Louis XII laisse une France en bonne santé économique et une monarchie qui a su renforcer son pouvoir sur ses vassaux. François Ier consolide l’emprise de la couronne sur le pays mais n'améliore pas la situation économique du royaume.

Les entreprises de restauration et de constructions de châteaux, l'entretien d'une cour importante, et l’effort de guerre du roi coutent cher. Pour faire face à la situation, il augmente les taxes, modernise l'administration de l'impôt, lève des fonds spéciaux pour son projet de croisade, et n'hésite pas à recourir à l'emprunt, cherchant par ailleurs à réaliser des économies sur la production des monnaies. Par ailleurs, le règne de François Ier voit un renforcement de l’autorité royale. Parmi les actes royaux, le plus célèbre reste l'ordonnance de Villers-Cotterêts, qui fait du français la langue officielle du pays, et qui acte la naissance de l’état civil.

Mots-clés

  • 16e siècle
  • Idéologie
  • Politique
  • Français
  • François Ier
  • Renaissance et humanisme
  • France

© BnF - Éditions multimédias